LES CHAMPS DE TEMPELHOF

Date : 2009
Mission : concours "Prozessualer Städtebau Columbiaquartier"
Maîtrise d'Ouvrage : Sénat de Berlin
Situation : Tempelhof, Berlin, Allemagne
Superficie : 90 ha

Puisque toute doctrine urbanistique est basée sur la croissance, nous sommes contraints, en tant qu'architectes et urbanistes, d'inventer de nouvelles approches pour les territoires confrontés à une diminution de la population. Selon les prévisions du Sénat, la population allemande diminuera d'ici 2030 d'un quart, c´est à dire de 80 à 60 millions d'habitants. Malgré les tentatives d'hyperurbanisation des années 1990, la population de Berlin est, depuis la chute du mur,en constante diminution.

Dans ce contexte qui bouleverse les stratégies planificatrices, la ville de Berlin a lancé un concours d'idées pour le site de l'ancien aéroport de Tempelhof avec un nouveau type de programme: au lieu de dessiner un masterplan, les participants étaient invités à mettre en place un processus qui devait requalifier ce grand biotope afin d'y générer des activités urbaines et une valorisation foncière. Le challenge consistait alors à élaborer un dispositif dépassant la contradiction d'un site de grande dimension qui devait être proposé à la vente alors qu'il n'y avait potentiellement plus de marché.

Notre proposition intervient à deux niveaux : à l'échelle du Grand Berlin avec une réflexion sur un réseau vert et un maillage plus dense du réseau de transport non motorisé, le leitmotiv de cette réflexion étant une ville verte irriguée par des transports alternatifs, qui s'affirme de plus en plus comme le fantasme métropolitain du 21ème siècle. Puis, à l'échelle du quartier, avec un découpage du terrain en champs sur lesquels certaines activités pionnières peuvent se développer : l'agriculture urbaine (jardins communautaires, permacultures, AMAP...), une grande variété d'équipements sportifs (softball, BMX, patinoire...), ainsi que des activités de loisirs (bars, char à voile, cerf volant, centres équestres...). Nous proposons d'allouer ces champs pour des périodes de quatre ans, qui permettront aux diverses activités pionnières de requalifier le site de Tempelhof et d'attirer une population désireuse de s'installer dans un environnement vert au sein d'une métropole européenne. En reprenant la logique traditionnelle de l'urbanisation selon laquelle les champs se transforment en parcelles constructibles, notre projet anticipe ce processus et ouvre dés aujourd'hui la possibilité d'une plus grande variété typologique et sociale.
d'un archipel vert à un archipel gris
"Les Champs de Tempelhof"
Tempelhof en relation avec Tiergarten
Tempelhof en relation avec les autres parcs berlinois
le réseau vert à l'échelle du site d'étude
activation du site par des fonctions pionnières
activités connectées au réseau d'infrastructures douces
"Les Champs de Tempelhof"
processus d'urbanisation : des champs à l'habitation
division du site en champs
division des champs en parcelles
définition des surfaces constructibles